Critiques de Tannhäuser

Tannhäuser – Wolfram

Opéra de Monte Carlo, 2017

« Autre grand vainqueur de cette matinée dominicale, le Wolfram de Jean-François Lapointe dont le tempérament dynamise les ressources d’un timbre d’airain. Son émission, sa couleur, son velours, sa force, sa conviction, sa noblesse magistrale (une Romance à l’étoile pleine de tendresse et d’émotion) envoûtent littéralement. » Christian Colombeau – Sortir Ici et Ailleurs

« Le Wolfram de Jean-François Lapointe est particulièrement intéressant et l’articulation demeure tout à fait acceptable. Le personnage est ici justement sensible, jamais mièvre et tout empli d’élégance. » Sebastien Herbecq – Bachtrack

« Face à lui, le Wolfram racé et merveilleusement déclamé de Jean-François Lapointe n’appellera que des éloges. » Eric Forveille – ConcertoNet

« À une articulation parfaite, Jean-François Lapointe joint une connaissance approfondie du style français, pour un Wolfram au timbre riche et à la déclamation éloquente, digne des meilleurs barytons de notre répertoire national. » Laurent Bury – Forum Opéra

« Très justement chanté avec toujours cette impeccable diction qui nous ravit, convaincant enfin pour le registre wagnérien fut le personnage de Wolfram interprété pour la première fois par le baryton Jean-François Lapointe. Nous l’avions entendu à Marseille  dans un magnifique Hamlet. Sa romance à l’étoile « Mortel présage/Ô douce étoile »  est tout simplement mémorable et nous confirme l’étendue de son talent, légitimement ovationné par le public. » Jean-Luc Vannier – Musicologie

« Jean-François Lapointe est un Wolfram magnifiquement expressif, puissant et sonore, mais également capable de détailler la « Romance à l’étoile ». » Emmanuel Andrieu – Opera Online

 

 

Crédits photographiques –  © Alain Hanel


Artistes :