Tous les artistes

Philippe Sly

Baryton/Baryton-basse
www lien twitter artiste
Domaine de représentation : France et francophonie


Baryton-basse canadien parmi les plus prometteurs de sa génération, Philippe Sly est diplômé de l’Université McGill de Montréal. Il a ensuite continué de se perfectionner en tant que membre de l’Ensemble Studio de la Canadian Opera Company puis du Merola Program de l’Opéra de San Francisco. Trois années de suite, il a également pris part au programme pour jeunes artistes du Banff Centre for the Arts.

Philippe Sly a remporté nombre de prix importants dont le premier prix du Concours musical international de Montréal, le Concours des auditions nationales du Metropolitan Opera en 2011, le prix jeune soliste des Radios francophones publiques, ainsi que la bourse d’opéra Brian Law à Ottawa en 2010. La même année, il était boursier de la Fondation Jacqueline Desmarais pour les jeunes chanteurs d’opéra canadiens.

Il fait ses débuts professionnels sur scène au Canadian Opera Company de Toronto (dans Les Contes d’Hoffmann, Gianni Schicchi et Iphigénie en Tauride), puis au Festival de Salzbourg dans Das Labyrinth de Winter sous la direction d’Ivor Bolton. Sa carrière opératique se développe ensuite très vite. Il a ainsi fait ses débuts très remarqués à l’Opéra de San Francisco dans Così fan tutte (Guglielmo) sous la direction de Nicola Luisotti, un rôle qu’il a repris ensuite avec le Los Angeles Philharmonic et Gustavo Dudamel. A San Francisco il a également chanté Bartolo dans Le Barbier de Séville, Ormonte dans Partenope et Figaro dans Nozze di Figaro.

En concert, Philippe Sly a été soliste invité de nombreux orchestres. Il a notamment chanté La Passion selon saint Matthieu de Bach avec l’Orchestre Métropolitain (direction Yannick Nezet-Seguin) et avec le Dallas Symphony Orchestra (direction Jaap van Zweden), le Messie, La Damnation de Faust, l’Aiglon et Pelléas et Mélisande (Golaud) (sous la baguette de Kent Nagano) avec l’Orchestre Symphonique de Montréal, Requiem de Fauré (dir : Alain Altinoglu), la Passion selon Saint Matthieu et la Messe en ut de Mozart (dir : Nézet-Seguin) avec l’Orchestre de Philadelphie, le Requiem de Fauré avec l’Orchestre Symphonique de Québec, le Deutsche Requiem, L’Oratorio de Noël et le Messie à Ottawa, le Messie et le Requiem de Mozart avec le Toronto Symphony, Salomon de Haendel avec les Violons du Roy dirigés par Bernard Labadie…

Il s’est également produit dans un programme d’airs d’opéra avec l’Orchestre Philharmonique de Kuala Lumpur en Malaisie ainsi qu’en récital avec le pianiste Michael McMahon.

Récemment on a pu l’entendre pour ses débuts à Paris dans Au Monde de Philippe Boesmans à l’Opéra Comique, mais également dans Pelléas et Mélisande (Golaud) avec l’Orchestre Symphonique de Montréal dirigé par Kent Nagano, dans une version mise en scène par Romeo Castellucci de la Passion selon Saint Matthieu à l’Opéra d’Hambourg, Béatrice et Bénédict au Festival de Glyndebourne et Così fan tutte (Guglielmo) dans une nouvelle production dirigée par Philippe Jordan et mise en scène par Anne Teresa De Keersmaeker, Les Troyens avec l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg, Don Giovanni (rôle-titre) au Festival d’Aix-en-Provence.

Prochainement il interprètera Così fan tutte, Jephta et Don Giovanni (Leporello) à l’Opéra National de Paris, Don Giovanni (rôle-titre) à l’Opéra de Lyon…

En concert, il chantera un concert Mozart au Théâtre des Champs-Elysées avec Le Concert d’Astrée, Saint-François d’Assise de Messiaen à Tokyo et Kyoto avec le Yomiuri Nippon Symphony Orchestra dirigé par Sylvain Cambreling, le Requiem de Fauré avec le Minnesota Orchestra, la Symphonie n°3 de Nielsen et des airs de Rachmaninoff, Grieg et Sibelius avec l’Orchestre Symphonique de Montréal…

Sa discographie chez le label Analekta comprend deux albums solo intitulés « In dreams », et « Love’s Minstrels /English Songs from the 19th and 20th Centuries », ainsi qu’un disque de cantates de Rameau “Les amants trahis” (avec Hélène Guilmette et Luc Beauséjour), mais également, chez Decca, l’enregistrement de L’Aiglon avec l’Orchestre Symphonique de Montréal dirigé par Kent Nagano.

 

Septembre 2017

Aucune modification ne peut être apportée à cette biographie sans l’autorisation d’Intermezzo.

Vidéo
Presse
Actualités
Discographie

+ info

Berlioz – Les Troyens

R. Rittelmann, M-N. Lemieux, S. Degout, M. Spyres, M. Crebassa, P. Sly (Panthée), S. de Barbeyrac, B. Grunenwald, A. Sławińska, J. Teitgen, J. Di Donato, H. Hipp, C.Dubois, N. Courjal, J. Varnier, F. Caton
Orchestre Philharmonique de Strasbourg / John Nelson
Warner Classics / 2017

+ info

Honneger/Ibert – L’Aiglon

A-C. Gillet (Le Duc de Reichstadt), H. Guilmette (Thérèse), M. Barrard (Flambeau), E. Dupuis (Metternich), P. Sly (Marmont)
M-N Lemieux (Marie-Louise)
Orchestre Symphonique de Montréal / K. Nagano
CD Decca / 2016

+ info

LOVE’S MINSTRELS

Chansons anglaises des 19ème et 20ème siècles
Divers / Misc., | Ireland, John | Quilter, Roger | Williams, Ralph Vaughan | Willan, Healey | Holst, Gustav
Michael McMahon, piano
Philippe Sly, baryton-basse

Analekta, 2014

+ info

RAMEAU / Les amants trahis

Hélène Guilmette, soprano / Philippe Sly, baryton-basse
Luc Beauséjour, clavecin
Analekta, 2013

+ info

IN DREAMS / EN REVES / IN TRAUMEN

Mélodies de Schumann, Ravel, Ropartz et Dove
Michael McMahon, piano
Philippe Sly, baryton-basse

Analekta, 2012