Tous les artistes

Antonio Figueroa

Ténor

Domaine de représentation : Europe


Originaire de Montréal, Antonio Figueroa est diplômé de l’Université de cette ville. Il débute sa carrière en entrant à l’Atelier lyrique de l’Opéra de Montréal. Il reçoit le soutien financier de la Fondation Jacqueline Desmarais pour jeunes chanteurs d’opéra canadiens, ainsi que du Conseil des Arts du Canada. Plusieurs fois récompensé, il est notamment remarqué par L’International Vocal Art Institute qui lui décerne le Silverman Price pour  son interprétation de Belmonte (Die Entführung aus dem Serail).

Après ses débuts dans Turn of the Screw et Il Mondo della Luna (Ecclitico) il chante dans plusieurs productions d’opéra telles que Il Tabbaro, La Traviata, L’Étoile à l’Opéra de Montréal. On lui confie également des rôles de premiers plans comme Ferrando (Cosi fan Tutte), Almaviva (Il Barbiere di Siviglia) ou Gontran (Une Éducation manquée).

Ses débuts très remarqués dans le rôle de Nadir (Les Pêcheurs de perles) à l’Opéra d’Avignon lui ouvrent les portes de l’Europe. Il est alors invité à incarner, Lorenzo dans Fra Diavolo d’Auber à l’Opéra Comique et à Liège, Fenton (Falstaff) à Lausanne ainsi que Laërte (Hamlet), Nemorino (L’Elisir d’amore), Tebaldo (I Capuleti e Montecchi), Almaviva (Il Barbiere di Siviglia) dans divers théâtres français.

Il développe sa carrière outre-Atlantique en participant aux productions de Cosi fan tutte (Ferrando) au Pacific Opera, I Pagliacci (Beppe) à Québec et Ottawa, Die Zauberflöte (Tamino) à Ottawa, Les Pêcheurs de perles à Montréal…

Très apprécié dans le répertoire baroque et la musique sacrée, Antonio Figueroa chante des œuvres telles le Messie de Haendel, le Requiem de Mozart, le Magnificat et la Passion selon St-Jean de Bach. Il a par ailleurs l’occasion de se produire en concert avec différents orchestres canadiens, dont l’Orchestre symphonique de Montréal (dans L’Or du Rhin ou dans Norma, sous la direction de Kent Nagano) et les Violons du Roy.

Récemment, sa collaboration avec Peter Brook dans  Une Flûte enchantée (Tamino) lui donne l’opportunité de se produire dans les plus grandes villes du monde entier (Paris, Rome, Milan, Madrid, Bruxelles, Genève, Québec, New-York…). On a également pu l’applaudir dans les productions de The Tempest de Thomas Adès à Québec, Falstaff à Québec, Montréal et Lausanne, La Belle Hélène et Castor et Pollux au Capitole de Toulouse, Cosi Fan Tutte et Les Femmes Vengées à Washington, New York et Versailles, Lakmé (Gérald) à Santiago du Chili, Armide de Lully sous la direction de Christophe Rousset à Paris et Vienne, Le Barbier de Séville au Pacific Opera Victoria et à l’Opéra de Québec, Die Zauberflöte (Tamino) à Hawaï, Don Pasquale à Bienne, le Requiem de Mozart au Théâtre du Capitole de Toulouse, Le Paradis perdu de Théodore Dubois avec la Grande Écurie et la Chambre du Roy dirigée par Jean-Claude Malgoire, Les Mousquetaires au Couvent à Avignon …

Il a récemment enregistré avec le BBC Symphony (CD Deutsche Grammophon) Prima Donna de Rufus Wainwright et interprété cette œuvre en concert à Athènes, Lisbonne, Hong-Kong, Avignon, au Festival de Jazz de Montréal et à la Philharmonie de Paris.

Parmi ses projets, Mitridate à Bienne, Die tote Stadt et Ariadne auf Naxos au Théâtre du Capitole de Toulouse…

 

Janvier 2018

Aucune modification ne peut être apportée à cette biographie sans l’autorisation d’Intermezzo.

Vidéo
Presse
Actualités
Répertoire
ADES – The Tempest (Ferdinand)
BELLINI – I Capuleti e i Montecchi (Tebaldo)
La Sonnambula (Elvino)
BIZET – Les Pêcheurs de perles (Nadir)
DELIBES – Lakmé (Gérald)
DONIZETTI – Don Pasquale (Ernesto)
La Fille du régiment (Tonio)
L’Elisir d’Amore (Nemorino)
MOZART – Cosi Fan Tutte (Ferrando)
Die Entführung aus dem Serail (Belmonte)
Die Zauberflöte (Tamino)
Don Giovanni (Don Ottavio)
OFFENBACH – La Belle Hélène (Pâris)
Orphée aux enfers (Orphée)
PUCCINI – Gianni Schicchi (Rinuccio)
RAMEAU – Castor et Pollux (Castor)
Platée (Mercure/Thespis)
ROSSINI – L’Italiana in Algeri (Lindoro)
Il Barbiere di Siviglia (Almaviva)
La Cenerentola (Don Ramiro)
VERDI – Falstaff (Fenton)