Tous les artistes

Loïc Félix

Ténor
www
Domaine de représentation : Monde


Remarqué dès son plus jeune âge au sein des Petits Chanteurs à la Croix de bois, Loïc Félix décide de se consacrer à l’art lyrique et entre au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris dans les classes de Christiane Eda-Pierre et Christiane Patard. Il participe par ailleurs aux prestigieuses Master-Classes de Michel Sénéchal, Régine Crespin et Renata Scotto.

Dès sa sortie du Conservatoire, son aisance vocale et scénique lui permet de s’illustrer dans un répertoire très varié qui lui ouvre les portes de nombreuses scènes européennes. De Mozart avec Die Entführung aus dem Serail (Pedrillo), Die Zauberflöte (Monostatos), Le Nozze di Figaro (Don Basilio), à Britten avec Le Petit Ramoneur et Albert Herring (rôle-titre) ou encore la création du Nègre des Lumières du Chevalier de Saint-George. Il chante également dans Benvenuto Cellini, Carmen, Orphée aux Enfers, Roméo et Juliette, Falstaff, Salomé, Les Mamelles de Tirésias, Doktor Faust et Turandot de Busoni.

L’opérette est l’un des terrains de prédilection de ce ténor au tempérament d’acteur. Il chante aussi dans La Vie parisienne, Les Brigands, La grande Duchesse de Geroldstein, La Périchole, Monsieur Choufleuri, La Veuve Joyeuse, Die Fledermaus

Il est régulièrement à l’affiche du Théâtre du Châtelet et de l’Opéra Comique à Paris, du Capitole de Toulouse, de l’Opéra National du Rhin, des Opéras de Lyon, Avignon, Montpellier, Marseille, Monte-Carlo, Nice, Bordeaux, Lille, Nancy… En Europe, on a pu l’applaudir à Vienne, Valencia, Liège, Genève, Edimbourg, Baden Baden, Varsovie, Luxembourg, Ancona et Cagliari. Il est par ailleurs l’invité de nombreux festivals tels que ceux de Glyndebourne (Carmen) et d’Aix-en-Provence (Die Zauberflöte) ou le Wiener Festwochen.

Il chante sous la baguette de Ludovic Morlot, Marc Minkowski, Paolo Arrivabeni, François-Xavier Roth, David Parry, Philippe Auguin, William Christie, Kazushi Ono… Il collabore avec des metteurs en scène comme David Mc Vicar, Macha Makeïeff, Jean-François Sivadier, Jean-Louis Grinda, Jean-Paul Scarpitta, Christophe Honoré…

Il a enregistré, pour la maison de disque londonienne Opera Rara Vert-Vert d’Offenbach ainsi qu’Ermione de Rossini et Maria di Rohan de Donizetti.

Récemment, il a chanté Giglio dans Les Aventures du Roi Pausole au Grand Théâtre de Genève, La Favorite au Théâtre des Champs-Elysées, L’Amour des trois oranges à Florence, Die Zauberflöte à Nice, à Valencia et au Grand Théâtre de Genève, Lakmé, Les Noces de Figaro (Basilio), Turandot et Eugène Onéguine à Montpellier, Eugène Onéguine à Limoges et Tours, Lakmé à Avignon, Hippolyte et Aricie et Carmen à Glyndebourne, Dialogues des Carmélites à Lyon, Orphée aux Enfers à Marseille et au Festival des Folies d’O, Barbe-bleue à Nantes, Angers, Rennes et Le Mans, Tosca à Marseille, Fantasio au Festival Radio-France et Montpellier, Roméo et Juliette de Berlioz à Toulouse et Stuttgart…

Parmi ses projets, on peut citer Lakmé à Marseille et avec Symphonieorchester des Bayerischen Rundfunks, Fantasio au Théâtre Impérial de Compiègne et à l’Opéra Comique, L’enlèvement au Sérail en version de concert à la Philharmonie de Paris avec l’orchestre de Chambre de Paris, Werther à l’Opéra National du Rhin, Samson et Dalila au Théâtre des Champs-Elysées, Turandot, La Flûte Enchantée et La Favorite à Marseille…

 

Janvier 2017

Aucune modification ne peut être apportée à cette biographie sans l’autorisation d’Intermezzo.

Audio
Vidéo
Presse
Actualités
Discographie

+ info

Carmen

S. d’Oustrac (Carmen), G. Gietz (Don José), O. Pasichnyk (Micaëla), JL Ballestra (Escamillo), E. Melo (Frasquita), S. Jouffroy (Mercédès), R. Delaigue (Zuniga), R. Mengus (Moralès), L. Félix (Dancaïre), R. Brémard (Remendado)
Direction musicale - Jean-Claude Casadesus
Mise en scène - Jean-François Sivadier
Opéra de Lille, 2010