Adèle Charvet – Revue de presse

Manon – Javotte

Opéra de Bordeaux, 2019

« Adèle Charvet (très appréciée dans cette salle avec Le Barbier de Séville) pose un grave opulent et souple » Paula Gaubert – Olyrix

Il Barbiere di Siviglia – Rosina

Opéra de Bordeaux, 2019

« Adele Charvet est une Rosine idéale. Tour à tour garçon manqué et femme de poigne, elle sait jouer son rôle à merveille avec une voix dont les graves de velours nous enveloppent dans une ravissante pelisse d’une musicalité inégalable. » Pedro Octavio Diaz – Classique News

« Dans le rôle de Rosina, la svelte Adèle Charvet est vocalement voluptueuse. Son mezzo est souple et rond, joliment équilibré, et son visage radieux transmet la jouissance du jeu. L’air « Una voce poco fa » délivré avec une virtuosité inébranlable, est parsemé d’ornementations, mais aucune émotion ne semble feinte : ses colères et souffrances, son ennui et son désir, la surprise et la honte sont immédiats. Elle frétille de joie et transforme, dans la plainte, cet opéra-bouffe en opera seria. » Paula Gaubert – Olyrix

« Surtout Adèle Charvet, une fois lancée, met au service de Rosina un mezzo-soprano d’une rondeur réconfortante, aux ornementations sinon effrontées du moins assez audacieuses pour confirmer les espoirs placés dans cette jeune voix, lauréate de plusieurs concours, aux prises ici avec son premier grand rôle.  » Christophe Rizoud – Forum Opera


Artistes :