Tomislav Lavoie – Press review

Les Huguenots – Retz

Opéra national de Paris, 2018

« Sa voix large et sombre s’appuie sur un beau souffle et un ancrage profond. Tomislav Lavoie (Retz) laisse entendre un beau timbre, fin, agile dans les sauts de notes. » Damien Dutilleul – Ôlyrix

 

Rinaldo – Mago

Théâtre des Champs-Elysées, 2018

« Pour compléter la distribution, Tomislav Lavoie se fait joliment remarquer dans le rôle très court du Mago. On regretterait presque qu’il n’ait qu’un malheureux air à chanter. »
Laurent Amourette – Classicagenda

« Pour lutter contre les sorts de cette dernière, le Mage, incarné par Tomislav Lavoie, est porté par une heureuse prestance scénique et par une voix ample et juste. Dans son unique aria “Andate o forti“, il montre des médiums chantants et des vocalises aux notes légèrement appuyées . »
Nicolas Mathieu – Ôlyrix

« Tomislav Lavoie est un Mage de luxe qui démontre dans son unique air de très belles qualités de chant et une voix puissante, très bien conduite et au medium très séduisant. » Jean Luc – Operaphile

 

La Traviata – Il Dottore Grenvil

Opéra de Paris, 2018

«Malgré des interventions très courtes, Julien Dran, en Gastone, et Tomislav Lavoie, en Docteur Grenvil, ne déméritent pas.» Caroline Mounier-Vehier – Ôlyrix

«On remarquera aussi (…) le docteur Grenvil de Tomislav Lavoie, captivant malgré son court rôle. » Cinzia Rota – Classicagenda 

«Pour une fois, il semble juste de souligner la qualité des comprimari de très grand luxe proposés par l’Opéra de Paris : l’Annina d’Isabelle Druet et le Grenvil de Tomislav Lavoie sont tous deux très émouvants et sortent leurs rôles du simple faire-valoir, avec des interventions toujours très incarnées et bien chantantes.» Steeve Boscardin – ResMusica

 

La Reine de Chypre – Un héraut d’armes

Théâtre des Champs-Elysées, 2017

« Incluso en el rol menor de un heraldo destacó otro barítono del Canadá, Lavoie, seguramente destinado a otros papeles de mayor enjundia. »

Even in the minor part of Un Héraut the Canadian baritone Lavoie stands out, he is surely destined for roles with more substance

Jorge Binaghi – Mundo Clasico

 

Alceste – Apollon / Le Héraut

Opéra national de Lyon, 2017

« Profond et mystérieux, Tomislav Lavoie interprète Apollon ainsi que le Héraut, confirmant la beauté de son timbre. » Emmanuel Deroeux – Ôlyrix

« Florian Cafiero et Maki Nakanishi tirent leur épingle du jeu avec un Évandre solide et un Coryphée gracieux, au chant soigné, de même que Tomislav LavoieHéraut et Apollon, renouvelant avec bonheur sa prestation saluée en 2015 au Palais Garnier. » Fabrice Malkani – Forum Opéra

« Beau chant de Tomislav LavoieHéraut et Apollon de haute tenue. Tous se souviennent au fond d’un des principes fondateurs de l’esthétique du compositeur : tendre autant que faire se peut « vers une noble simplicité. » Jean-François Lattarico – Classique News

« Tomislav Lavoie en Apollon (et en héraut), voix sonore et beau timbre de basse » Wanderer 

La Messe pour le Sacre de Napoléon (dite de Méhul)

Opéra royal de Versailles, 2017

« Tomislav Lavoie happe l’attention dès sa première note tonnante. Son intensité dramatique est digne d’un personnage d’opéra. Statue de commandeur, la voix est pleine d’une énergie noble, presqu’intimidante et remplie d’un mouvement vital vrombissant. Dans une symbolique parfaite, le baryton quitte la scène sur le Resurrexit, comme le Christ quitte le sol. » Charles Arden – Ôlyrix

Laon, 2016

« Un autre qui parvient tout à fait à exister, c’est le baryton-basse canadien Tomislav Lavoie, beau timbre et diction incisive » Laurent Bury – Forum Opéra

 

Armide – Ubalde/Aronte

Festival de Potsdam, 2016

« LeUbalde/Aronte de Tomislav Lavoie (pour nous la révélation de la soirée) [a] compris le sens de la notion de discours classique, essentiel dans l’opéra français » Jean-François Lattarico – ClassiqueNews

« In den Nebenrollen glänzen Pietro di Bianco und Tomislav Lavoie mit kraftvollen Bässen. » Dans les seconds rôles, resplendissent Pietro di Bianco et Tomislav Lavoie avec leurs puissantes voix de basses.
Antja Rößler – Märkische Allgemeine Zeitung

 

Faust – Wagner

Amsterdam DNO, 2014

« Bravo anche il Wagner di Tomislav Lavoie. » Edoardo Saccenti – Operaclick.com

 

Don Giovanni – Leporello

Opéra de Tours, 2013

« Tomislav Lavoie qui, de sa superbe voix de basse aussi souple que sa silhouette, renouvelle le personnage de Leporello. » Philippe Haller – La nouvelle République

 

« Le Leporello de Tomislav Lavoie pourrait sembler un rien trop aristocratique pour un valet, mais ce serait alors méconnaître l’effet de fascination et de gémellité qui le lie à son employeur. Peur, flagornerie, fascination et un reste de la « sagesse des nations » s’entremêlent pour créer une figure tout aussi passionnante que celle de son maître, servie par un chant subtil et plein de gouaillerie. Un rigolard « air du catalogue » achève d’emporter le morceau (de faisan). » ODB Opéra

 

« A son côté, le Leporello du Canadien Tomislav Lavoie, basse sans lourdeur et physique attrayant, plus que le faire-valoir de son maître, constitue son véritable double. » Michel Le Naou, Concertclassic

 

« Leporello vif et bondissant, Tomislav Lavoie impose un personnage haut en couleurs, têtu et plein dʼhumour, en parfaite complémentarité avec la dérision détachée de son maître. La jeune basse se tire avec les honneurs des embuches du rôle. » Classical news

 

Muette de Portici – Borella

Opéra Comique, 2012

« Parmi les seconds rôles, on relève d’abord le nom de Tomislav Lavoie, jeune basse canadienne dont le Borella s’impose en peu de répliques. » Christophe Rizoud – Forumopera

 


Artists: