Reviews of La Bohème

La Bohème, Mimì, June 2016

«À l’Opéra de Liège, Patrizia Ciofi enchante et bouleverse dans sa première Mimi.
(…) Mimi intense et bouleversante, Patrizia Ciofi, qui effectuait là sa prise de rôle, met au premier plan une « italianita » superlative, donnant à son personnage une intensité et une évidence confondantes. Voix limpide et luxuriante, musicalité exemplaire, féminité merveilleuse, la soprano italienne s’impose dès sa première réplique, son incarnation allant crescendo jusqu’à sa mort, si touchante et si injuste…» Bruno Serrou – La Croix

«Mi chiamano Ciofi – Dans la voix de la soprano, vivement projetée et conduite avec une rigueur instrumentale, passent comme toujours les émotions les plus contrastées, de la joie pudique du « Si, mi chiamano Mimi », aux las frémissements qui parcourent « Donde lieta usci » et secouent un poignant « Bada » ; la scène finale constituant sans surprise, le point culminant de la représentation.
Lyrique, poétique, érotique même, dans sa manière de s’éteindre en séductrice-née, au côté de celui qu’elle n’a cessé d’aimer, la Mimi de Ciofi, actrice-chanteuse bouleversante, se retire subrepticement du monde, sur un fil de voix, telle une douce et indélébile apparition. Encore un rôle marqué par son empreinte ! » François Lesueur – Concertclassic

« Vocalement (…) c’est une grande première pour Patrizia Ciofi, accoutumée jusqu’à présent au rôle de Musetta. (…) En toute logique, les troisième et quatrième actes mettent mieux en valeur sa grande sensibilité avec notamment un « D’onde lieta usci », tout en émotion et une mort saisissante de vérité. » Charlotte Saulneron-Saadou – Forum Opéra

« La Mimì di Patrizia Ciofi è stata perfetta e godibilissima sin dalle prime battute: delicata e discreta, ma allo steso tempo determinata e intensa, elegantissima. » Alma Torretta – Giornale della musica

« Patrizia Ciofi, la plus touchante des Mimi à l’Opéra Royal de Wallonie
[…]c’est bien évidemment pour la Mimi de la merveilleuse cantatrice italienne Patrizia Ciofi que nous avons fait le déplacement.
Comme l’on s’y attendait – après avoir interprété cette partie en version de concert à la Salle Pleyel en 2014 –, Ciofi dessine un personnage immédiatement attachant et d’une crédibilité totale. La voix a encore gagné en puissance et en rayonnement, sa sensibilité naturelle et son timbre lunaire faisant ici merveille, notamment dans la très belle aria « Donde lieta usci », et plus encore dans la bouleversante scène finale. La Mimi de Ciofi est plus qu’une promesse : c’est un véritable accomplissement. » Emmanuel Andrieu – Opéra Online

 

 

Photo credits – © Lorraine Wauters – Opéra Royal de Wallonie


Artists: