Reviews – Barbe-Bleue

Barbe-Bleue (Offenbach) – Rôle-titre

Opéra de Lyon, 2019

“Le Barbe-Bleue de Yann Beuron qui paraît prendre un malin plaisir dans ce rôle décalé, entre sérieux et comique, légèreté et tragique, arroseur et arrosé. La voix est d’une ampleur impressionnante, le phrasé des plus agréables, et la ligne de chant claire pose un beau charisme pour ce personnage. Quant au jeu, il va sans dire qu’il est hautement à la hauteur de l’attente : inquiétant juste ce qu’il faut avant de redevenir plus léger et comique, sans jamais sombrer dans le ridicule. Difficile en réalité d’imaginer un meilleur Barbe-Bleue.” Opera Online – Elodie Martinez

Yann Beuron est impérial dans cette composition, d’une aisance physique et vocale aussi sidérante qu’est limpide sa sculpture des mots, hissant le chant burlesque à la dignité de grand art.” Diapason mag – Emmanuel Dupuis

“En grand seigneur méchant homme (il y a du Don Juan dans Barbe-Bleue), Yann Beuron fait merveille : méconnaissable avec sa superbe barbe, sa nuque rasée et son manteau de cuir noir, il donne au personnage une présence inquiétante et magnétique, que la beauté de la voix et de la diction rendent magistrale, dans le chant comme dans le texte parlé. Ce qui ne l’empêche pas de bondir et de danser avec une aisance surprenante lorsque, dans la salle où reposent, pense-t-il, les cadavres de ses femmes précédentes, et devant le corps apparemment sans vie de Boulotte, il s’imagine ses futures nouvelles épousailles (« Amours nouvelles, / Changer de belles… »).” Fabrice Malkani – Forum Opéra

Yann Beuron incarne le rôle-titre avec la désinvolture et la gaieté nécessaires, doublées de sa charmeuse voix de ténor.” Philippe Venturini – Les Echos


Artists: