Antonio Figueroa – Press review

Complete works of songs by Fauré (CD) 

H. Guilmette, J. Boulianne, A. Figueroa, M. Boucher, O. Godin, 2018 

« On suit l’itinéraire de Fauré pas à pas, des pages mondaines aux cycles suspendus comme des jardins, du salon à l’univers, et l’on entend à mesure l’harmonie se creuser, la mélodie chercher la ligne infinie, la voix se faire archet, le romantisme céder devant un monde nouveau dont Fauré dans son grand âge et par-delà la surdité aura entendu les musiques inouïes. Impossible de détailler les qualités de chacun, mais ces quatre chanteurs soignent autant les vers de Marc Monnier que ceux de Verlaine et font entendre d’abord ce qu’entend le compositeur chez ses poètes. » Jean-Charles Hoffelé – Classica

« Déjà complices d’une précédentes intégrale POULENC (2013), pianiste et chanteurs récidivent au bénéfice des nuances fin de siècles et Belle Époque de Gabriel Fauré.
Au total, 4 chanteurs jouent du dialogue voix et piano avec une décontraction heureuse qui stimule notre écoute pourtant grâce à la maîtrise collective dans l’art d’articuler et de faire chanter les textes et la musique : Hélène Guilmette, Julie Boulianne, Antonio Figueroa, Marc Boucher. Au sein de ce quatuor raffiné, sobre, retenu, mesuré… Chacun offre une perfection chambriste et linguistique qui affirme un nouveau jalon de maîtrise : bon nombre de chanteurs en France devraient s’y ressourcer et pointer chaque élément qui compose une perfection de ciselure française. […]
L’articulation fusionne avec l’expressivité, l’élégance naturelle avec l’intensité maîtrisée des nuances, la clarté comme la précision, l’intonation comme la projection… tout sonne juste et idéalement conçu. Chaque interprète éclaire de l’intérieur la richesse suggestive du texte, par son grain et la couleur propre de sa voix ; pianiste et chanteur réalisent une combinaison propice à l’explicitation lumineuse des univers poétiques, mélodie par mélodie. » Alban Deags – Classique News

« But the most exciting participant is the tenor, Antonio Figueroa, whose glinting, effervescent sound is complemented by drive and fluency. It’s exciting to hear him in some of the best-known, most gripping songs, such as the nine that make up the mercurial La Bonne Chanson. Figueroa’s inflections, and certain cues in the text itself, justify the unusual slow tempo taken here in Clair de Lune, a step back from the prevailing antics that is, in fact, a real plus. » Opera News

« In Clair de Lune (Moonlight), the first of Fauré’s magnificent settings of Verlaine, tenor Antonio Figueroa finds just the right balance between ardour and serenity to evoke fountains sobbing with ecstasy in the calm moonlight. » Pamela Margles – The WholeNote

« l’apport majeur et surprenant est celui du ténor Antonio Figueroa, d’un mimétisme stylistique surprenant avec Boucher, dont il est une sorte d’alter ego ténorisant. » Christophe Huss – Le Devoir

 

 

Mitridate – title role

Theater Orchester Biel Solothurn, 2018

« Antonio Figueroa verleiht der Figur des Königs Mitridate (…) sowohl dramatische Durchschlagskraft als auch lyrische Empfindsamkeit. In der Rachearie gefällt er mit präzisen Koloraturen. » Silvia Rietz – Solothurner Zeitung

« Allein Antonio Figueroa als König Mitridate beeindruckte mit darstellerischer Varianz. Würdevoll, die getragenen Melodiebögen und die Wechsel von tiefster bis in die höchste Lage bruchlos aussingend, präsentierte er sich nach seiner Rückkehr. » Annelise Alder – Bieler Tagblatt

 

Les Mousquetaires au Couvent – Gontran

Opéra Grand Avignon, 2017

« Le meilleur se trouve chez le ténor canadien Antonio Figueroa, Gontran à la voix lumineuse et souple » José Pons – Opéra Magazine

 

Le Paradis perdu (T. Dubois) – Adam

L’Atelier Lyrique de Tourcoing, 2017

« Le ténor Antonio Figueroa, au beau legato  et à l’aigu aisé, donne beaucoup de noblesse à la douleur d’Adam. » Patrice Henriot – Opéra magazine

«Les deux interprètes, Magali Simard-Galdès et surtout le ténor Antonio Figueroa font un sommet de la soirée ; ils électrisent l’association naturelle de leurs timbres : belle respiration et belle écoute en partage de la part des deux jeunes chanteurs (…)  Adam (même enroué), s’impose par la subtilité de son émission, une finesse de style qui le fait d’emblée belcantiste : phrasés soyeux et tenus, projection claire, surtout, qualité si rare aujourd’hui, articulation exemplaire : le voici ce chant français romantique, à la fois incarné, intelligible, incandescent, raffiné, ténu mais redoutablement expressif » Alexandre Pham – ClassiqueNews. Com

 

Don Pasquale – Ernesto

Biel Solothurn (Bienne), 2016

« Eine Trouvaille ist Antonio Figueroa als Ernesto. Er ist ein idealer «Tenore die Grazia» und hat ein schmachtend schönes Timbre und sichere Höhen. » Peter König – Bieler Tagblatt

« A great find is the Ernesto of Antonio Figueroa :  He is an ideal « ténor de grazia »  gifted with a beautiful languishing tone and mastered heights. »

« Ihr Lover Ernesto (Antonio Figueroa) gebietet über einen legatofreudigen, höhensicheren und einschmeichelnden Tenor. (…) mit einen wunderschönem Timbre » Silvia Rietz – Schweiz am Sonntag

 « Ernesto (Antonio Figueroa) is an ingratiating tenor with a beautiful tone and a joyful legato, very secure in the high pitch. »

« Figueroa betört mit einem luziden Tenor, der jede Phrase beherrscht. » Peter Wäch Berner Zeitung

« Figueroa is a bewitching tenor that masters each phrase. »

Antonio Figueroa est un ténor qui fait belle impression. Sa voix de tête est tout simplement incroyable.  Tamara Zehnder – Le Journal du Jura

 

 

La Belle Hélène – Pâris

Opéra de Tours, 2015

« Le charme [d’Hélène – Karine Deshayes] opère ainsi sur les spectateurs autant que sur Pâris, incarné ici par le ténor québecois Antonio Figueroa, qui en possède le physique et l’élégance. Il n’éprouve par ailleurs aucune difficulté dans la tessiture aiguë qui lui incombe, avec un timbre qui a bien le charme requis par le « fier séducteur », en plus d’une diction à faire frissonner de plaisir. Un grand Pâris, plus prince que berger…  »

Emmanuel Andrieu, Opéra Online

 

Théâtre du Capitole de Toulouse, 2012

« Avec le Pâris du ténor canadien Antonio Figueroa, le duo d’amour enchante. »

Bruno Villien, Opéra Magazine

 

Castor et Pollux – Castor

Théâtre du Capitole de Toulouse, 2015

« l’émouvant Castor d’Antonio Figueroa »

Jean-Claude Hulot – Resmusica

 

Lakmé – Gérald

Santiago del Chile – 2014

« Por su parte, el tenor canadiense Antonio Figueroa, quien también debutaba en el Teatro Municipal, no sólo posee un físico convincente y atractivo, ideal para un personaje romántico, sino además abordó sin dificultades un rol mucho más exigente en lo musical de lo que parece a primera vista, luciendo un estilo de canto típicamente francés y enfrentando la tesitura aguda y las por momentos arduas notas altas con convicción y seguridad; eso sí, su voz es de pequeño volumen y no siempre se proyecta lo suficiente en el teatro, aunque eso no perjudica excesivamente su logrado desempeño. »

Joel Poblete

 

Falstaff – Fenton

Opéra de Montréal, 2013

« Excellent également le Fenton du ténor Antonio Figueroa. » Jacques Hétu – Resmusica

« Perles de la distribution : […] Antonio Figueroa en Fenton » Christophe Huss – Opéra Magazine

Opéra de Lausanne, 2012

« Fenton au physique avantageux, le ténor canadien Antonio Figueroa fait valoir un joli timbre ensoleillé » Emmanuel Andrieu – Concertonet

 

Une flûte enchantée – Tamino

Paris, Théâtre des Bouffes du Nord, 2011

« Des voix saines, justes, joliment timbrées, des phrasés expressifs : on peut, dans l’avenir, attendre beaucoup d’Antonio Figueroa. »

Michel Parouty, Opéra Magazine

 

I Capuleti e i Montecchi – Tebaldo

Opéra de Tours, 2010

« On est heureux de trouver à Antonio Figueroa plus de projection que par le passé : le timbre du ténor canadien est toujours aussi joli, son Tebaldo affiche une certaine autorité »

Thierry Guyenne – Opéra Magazine

 

L’Elisir d’amore – Nemorino

Opéra de Tours, 2007

“Très attendu, le jeune ténor canadien Antonio Figueroa, récemment remarqué en Avignon dans L’elisire d’amore, confirme tous les espoirs places en lui: moyens affirmés, musicalité raffinée, nuances parfaitement assumes font délirer le public dans l’incontournable “Una furtiva lagrima”. L’acteur, juvenile et séduisant, convainc tout autant.”

La Scène – Vincent Deloge

 

Les Pêcheurs de perles – Nadir

Opéra d’Avignon, 2007

“The young Canadian tenor Antonio Figueroa was making his Avignon debut and his debut in the role of Nadir as well. It will be interesting to follow his development to be sure, but even now he displays a vocally luminous quality and a natural sense of the musical phrase, particularly in the romance “Je crois entendre encore.’ His French diction is perfect and perfectly comprehensible, a major advantage in this genre of the repertoire.”

 

“Cet élève de l’Atelier Lyrique de l’Opéra de Montréal possède une très jolie voix et un remarquable sens des nuances, deux qualities qui font merveille dans sa Romance.”

La Voix du Midi – Robert Pénavavre

 

 


Artists: